Georges Chevieux – Président de l’Association des Chiffonniers d’Emmaüs Genève 

Noël approche et nous sommes tous surchargés d’occupations et de préoccupations en cette fin d’année 2017.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un ancien des débuts d’Emmaüs, pas des catacombes mais presque.

Depuis 1964 j’ai été un fidèle de l’Abbé Pierre, 42 ans 10 mois et 22 jours auprès de cet Homme de tous les combats. Après une absence de 7 ans (départ à la retraite), le Comité de Genève m’a demandé de reprendre de l’activité bénévolement pour la mise sur pied de deux projets, qui me tenaient à cœur depuis des années:

  1. – La restauration d’un bâtiment au 67, rue Ancienne à Carouge, qui nous per- mettra d’accueillir 8 personnes et 4 ou 5 stagiaires.
  2. – La construction sur un terrain jouxtant notre parcelle au 5, route de Drize:
  3. – d’ateliers au rez-de-chaussée
  4. – d’appartements sur 4 étages à loyer bon marché
  5. – des petits appartements destinés à accueillir plusieurs personnes handicapées autonomes.

Depuis toujours la Communauté de Genève/Carouge a été au plus proche des actions de l’Abbé Pierre. C’est là aussi qu’il a souvent trouvé refuge.

Ce mouvement est actif grâce à l’engagement des Compagnes, des Compagnons, des Responsables, des Amis et des Bénévoles. Jour après jour, ils continuent de lutter au quotidien pour faire qu’Emmaüs, tel que conçu et rêvé en 1949 par l’Abbé Pierre, reste une réalité, en résistant pas à pas et malgré les obstacles, dans la poursuite de la lutte pour la Dignité et le Respect des femmes et des hommes les plus exclus de notre société, selon la règle très simple d’Emmaüs

– ACCUEIL – TRAVAIL – PARTAGE – 

Nous ne devons pas oublier que ce sont les Communautés qui constituent la racine, le noyau vivant de tout le mouvement EMMAÜS.

Bon et Saint NOËL à tous.