Nous venons de fêter le passage de notre trois-millième Ami sur la page de notre profil Facebook, merci à vous tous pour votre soutient, la communauté croît grâce à vous tous!!!

https://www.facebook.com/emmaus.ge/

3000

Arrivages exotiques du jour

Un magnifique tapis arménien, superbe état, cousu main [Chf. 1600.-], une tapisserie exceptionnelle venue de Bahrain [Chf. 3000.-], une porte de grange dogon (Mali) [100.-] et pour se rapprocher de nos latitudes, une splendide armoire provençale chargée d’odeurs de lavande, [Chf. 800.-], tout ces objets sont disponibles dès aujourd’hui dans notre boutique rue de Carouge!
 IMG_5226 IMG_5228 IMG_5231 IMG_5232

Procès-verbal de l’Assemblée générale statutaire du 5 mai 2015

arton1279

Pierre Kunz, président, ouvre à 19h00 l’assemblée générale statutaire 2015 de l’Association consacrée à l’exercice 2014. Au nom du comité il remercie chacun de sa présence.

Il salue la présence de M. Jean Rousseau, président d’Emmaüs international, de Jacques Limat, président de l’ARCE et de Florian Barro, membre du conseil de la Fondation Emmaüs. Tous nous font l’amitié de participer à cette assemblée et témoignent ainsi des excellentes relations que notre association entretient désormais avec ses partenaires.

Le président demande à l’Assemblée si chacun a bien reçu l’ordre du jour de l’assemblée et si quelqu’un a des commentaires à faire à ce sujet. Ce n’est pas le cas et il considère par conséquent qu’il est adopté et qu’il pourra s’y conformer intégralement.

Il note aussi pour la bonne forme qu’aucune demande n’a été transmise au comité relative au traitement d’un sujet qui ne figure pas à l’ordre du jour. Celui-ci se présente ainsi :

  1. Adoption du procès-verbal de l’AG du 27 mai 2014
  2. Rapport d’activité de la direction
  3. Comptes 2014 (présentation et rapport du vérificateur des comptes)
  4. Rapport du vérificateur des comptes
  5. Adoption du rapport de la direction et du vérificateur des comptes
  6. Adoption des comptes 2014, affectation de l’excédent de recettes et décharge au comité
  7. Désignation de l’organe de vérification des comptes de l’exercice 2015
  8. Election du comité
  9. Projets communautaires 2015-2018
  10. Relations avec la Fondation Emmaüs et l’ARCE
  11. Avancement des projets immobiliers
  12. Divers

 

  1. Adoption du PV de l’assemblée générale statutaire du 27 mai 2014

Ce PV, qui concernait l’exercice 2013, a été distribué en annexe à l’invitation. Si besoin, des exemplaires de ce document se trouvent à disposition dans la salle. Personne ne demande la lecture du document et celui-ci ne suscite aucune question. Au vote il est adopté à l’unanimité

  1. Rapport d’activité de la direction

Le président passe la parole à Quentin Dimier, coresponsable de l’Association Emmaüs avec Sam Chevieux qui s’est fait excuser. (cf. annexe)

  1. Comptes 2014

Avant de passer la parole à Eric Bachmann, membre du comité, pour la présentation des comptes de l’exercice 2014, le président précise que ceux-ci ont comme prévu été tenus durant toute l’année par la fiduciaire Experco. Mais leur bouclement a été effectué par la fiduciaire que l’Association s’est choisie les exercices 2015 et suivants, à savoir Cofida SA, cela à la suite d’un concours de circonstances malheureuses qui ont empêché les collaborateurs d’Experco de finir leur travail. Pierre Kunz remercie les responsables de cette entreprise d’avoir fait au pied-levé l’effort requis.

Eric Bachmann note que le résultat brut de l’exercice 2014 est très satisfaisant puisqu’il fait ressortir un excédent de recettes important (Fr. 849’214,53). Il relève cependant qu’il ne s’agit pourtant de ne pas tomber dans un optimisme démesuré. En effet, une bonne partie de cet excédent est dû à des recettes sur lesquelles nous ne pouvons compter régulièrement, soit des legs et des dons (Fr. 826’344,20) qui dépassent chacun la limite de Fr 10’000.- il résulte également de la dissolution d’une provision constituée sur des exercices antérieurs (Fr. 10’299,64) il faut aussi mettre en perspective ce résultat avec les gros engagements que la Fondation et l’Association ont pris avec le lancement des projets immobiliers – nous reviendrons dans un instant sur leur avancement – qu’il faudra financer et pour lesquels la constitution de réserves est nécessaire enfin, l’Association doit continuer à alimenter la réserve destinée à l’aide aux départs des compagnons et compagnes, réserve sur laquelle ont été prélevés les Fr. 89’680.- distribués à ce titre au cours de l’exercice.

Compte de pertes et profits

Sur cette période les produits de l’exploitation commerciale ses sont élevés (chiffres arrondis) à Fr. 2’852’080.- soit une augmentation de 1,0 % sur l’exercice précédent

La rubrique « dons récurrents », celle sur laquelle on peut estimer qu’elle est stable parce qu’il s’agit de tous les dons inférieurs à Fr. 10’000.-, montre un chiffre (arrondi) de Fr. 153’250.- Ce montant  est en baisse notable par rapport à 2013 (Fr. 266’600.-), baisse due à une modification des critères d’imputation : désormais tous les dons supérieurs à Fr. 10’000.- sont comptabilisés dans la rubrique « Legs et successions ».

Les charges de l’exercice 2014  ont augmenté, passant (chiffres arrondis) de Fr. 2’731’380.-  à  Fr. 2’889’060.- soit une hausse quelque peu préoccupante de 5,8 %.

Cette hausse se décline principalement sur les postes suivants (chiffres arrondis) :

  • dépenses pour les compagnons, y-compris aides aux départs : + Fr. 86’650.-
  • frais du personnel salarié : + Fr. 57’060.-
  • aides aux départs : + Fr. 36’970.-
  • entretien, réparations et remplacements : Fr 49’500.-

Il convient pourtant de se rappeler qu’en 2013 l’Association avait bénéficié d’un apport extraordinaire de l’OCE, à savoir deux allocations de retour en emploi qui avaient totalisé Fr. 71’496,30, apport qui évidemment avait réduit d’autant le total de nos charges salariales. Sans cet apport en 2013 les charges de 2014 n’auraient marqué une hausse de seulement 3,1 %. Il n’en reste pas moins que cet accroissement des charges reste plus rapide que celui des recettes.

Eric Bachmann insiste tout particulièrement sur le montant dépensé au titre de l’aide aux départs. L’importance de cette somme (Fr. 89’680.-) et son augmentation (Fr. 52’720.- en 2013) met en évidence l’attention que portent le comité et les responsables à la réinsertion et professionnelle et sociale des compagnons et des compagnes.

Le résultat d’exploitation  révélé par l’exercice est un excédent de recettes qui s’élève à Fr. 849’214,53.

L’orateur tient à souligner que si l’on déduit de cet excédent les recettes non permanentes, celles sur lesquelles il serait dangereux de fonder la gestion de l’Association (à savoir le montant de Fr. 826’344,20 figurant sous le poste « Legs et successions »), on constate que l’exercice se boucle sur un résultat à peine au-dessus de l’équilibre, soit Fr. 22’870,33.

Il relève également que durant l’exercice 2015, les charges relatives au personnel salarié augmenteront encore de manière notable puisque le comité a décidé d’améliorer les conditions du 2ème pilier de ces collaborateurs. Il lui est en effet apparu que sa responsabilité d’employeur lui imposait d’améliorer la couverture du personnel salarié, principalement contre les risques de décès et d’invalidité. Il en coûtera à l’Association Fr. 30’000.- de charges sociales supplémentaires par an.

Ce constat, ajouté à l’augmentation générales des charges, montre que les deux responsables et le comité sont appelés à attacher une attention renforcée à la maîtrise de celles-ci.

Bilan

Eric Bachmann passe brièvement au bilan de l’Association au 31 décembre 2014.

Il convient de retenir les chiffres (arrondis) essentiels suivants pour l’actif :

  • le total de nos actifs atteint Fr. 1’923’700.-
  • dont une part très importante de liquidités, soit Fr. 1’588’000.-
  • et un parc de véhicules dont la valeur comptable résiduelle s’élève à Fr. 57’100.-

Les stocks marchandises de nos magasins figurent pour mémoire car ils sont inestimables objectivement. Ils n’en incorporent pas moins une forte réserve tacite.

S’agissant du passif à la même date, évidemment totalisé lui aussi (chiffre arrondi) à Fr. 1’923’700.-, on doit noter qu’au niveau des fonds étrangers les créanciers fournisseurs ont encore baissé pour se fixer à Fr 65’860.- à la clôture de l’exercice 2013, l’ensemble de nos capitaux propres s’élèvent à Fr. 1’804’600.- incluant l’excédent de recettes de l’exercice de Fr. 859’540.- qu’il reviendra à cette assemblée d’affecter avant affectation du résultat 2014, les fonds de réserve de l’Association, se présentent actuellement ainsi :

  • PP reporté : Fr 53’706,95
  • réserve pour aides aux départs : Fr. 33’604, 25
  • réserve pour travaux immobiliers : Fr. 300’000.-
  • réserve pour projets immobiliers : Fr. 400’000.-
  • réserve pour renouvellement matériel et véhicules : Fr. 150’000.-
  • fonds des cotisations membres : Fr. 6’160.-

 

  1. Rapport du vérificateur des comptes

L’Assemblée constate l’absence imprévue de M. Claude Marcet dont la société, à savoir CRM Expertises SA, avait été désigné l’an dernier comme vérificatrice des comptes de l’Association. Malheureusement, il avait été convenu avec lui qu’il apporterait et lirait son rapport le jour de la tenue de l’assemblée. Même s’il connaît le contenu de ce rapport, à savoir la recommandation sans restrictions des comptes 2014, le président n’est donc pas en mesure de le produire.

Aussi suggère-t-il à l’Assemblée d’accepter les comptes sous réserve que le rapport soit porté en annexe du PV de l’AG et qu’il soit bien conforme à ce qu’en a dit le président. Cette proposition est adoptée à l’unanimité et il en sera fait ainsi.

  1. Adoption des rapports de la direction et du vérificateur des comptes

Le président met au vote les rapports de la direction et du vérificateur des comptes, rapports qui sont adoptés à l’unanimité.

  1. Adoption des comptes 2014, affectation de l’excédent de recettes et décharge au comité

Le comité recommande à l’Assemblée d’accepter les comptes tels qu’ils lui ont été présentés et, s’agissant de l’affectation de l’excédent de recettes 2014, de le répartir ainsi :

  • reconstitution de la réserve pour aides aux départs : Fr 100’000.-
  • alimentation de la réserve générale pour projets immobiliers : Fr. 500’000.-
  • constitution d’une réserve nouvellement destinée à la solidarité en Afrique : Fr. 200’000.-
  • attribution à la réserve pour rénovation matériel et véhicules : Fr. 50’000.-
  • report à compte nouveau : Fr. 52’921,48

Au vote les comptes sont approuvés à l’unanimité de même que la répartition proposée  de l’excédent de recettes. Quant à la décharge du comité, elle est acquise par un résultat identique.

  1. Désignation de l’organe de vérification des comptes 2014

Au nom du comité le président propose de reconduire dans cette fonction la société CRM Expertises SA. En effet, Claude Marcet, non seulement apprécie de collaborer avec le comité de l’Association mais il la fait bénéficier d’excellents conseils et d’une grande disponibilité.

L’Assemblée accepte cette proposition à l’unanimité.

  1. Election du comité

Pierre Kunz explique à l’Assemblée qu’il a été amené à prendre la décision de renoncer à la présidence de l’Association.  Non pas parce qu’il ne se sentirait plus à l’aise au sein de la Communauté. Mais il se trouve que les autres activités qu’il exerce lui prennent désormais trop de temps pour qu’il puisse encore tenir efficacement le rôle de président d’une entreprise, c’est bien comme cela qu’il faut l’appeler même s’il s’agit d’une entreprise très particulière, de l’ampleur de l’Association d’Emmaüs Genève.

Il considère par ailleurs qu’il a apporté au cours des cinq dernières années troublées 2010 tout ce qu’il pouvait à la gestion et aux réformes de l’Association. Mais les temps changent, les problèmes qui se posent aujourd’hui ne sont plus les mêmes qu’en 2010, les recettes et les méthodes qui étaient nécessaires hier sont différentes de celles requises aujourd’hui. Il est donc bon, souligne Pierre Kunz, qu’un ou une autre amène désormais d’autres idées, d’autres compétences, d’autres méthodes et une autre expérience à Emmaüs.

Il n’empêche, si cette assemblée le veut bien, il demeurera au sein du comité de l’Association et mettra tout en œuvre pour faciliter à son successeur la tâche qui l’attend.

Pour l’instant ce successeur n’a pas été désigné et il faudra probablement quelques  semaines pour le ou la choisir. Durant cet intérim, le comité a décidé de se répartir les diverses activités et responsabilités du président, ce qui est effectivement la meilleure formule puisque, comme chacun a pu le constater, la communauté navigue maintenant en eaux calmes et que la situation financière est saine.

Le président informe par ailleurs l’assemblée que Anne-Marie Gisler, surchargée par ses nombreuses activités professionnelles et extra-professionnelles, n’a plus été en mesure depuis de nombreux mois de participer aux réunions de notre comité. C’est aussi la raison de son absence ce soir. Elle a logiquement tiré les conséquences de la situation et renonce à vous demander de renouveler son mandat. Qu’elle soit néanmoins vivement remerciée pour tout ce qu’elle a apporté à l’association depuis 2010.

Pour compenser ce départ, mais surtout pour renforcer les capacités de gestion du comité, Pierre Kunz annoncer que Rémy Henriod, directeur de Balexert à accepté de se joindre au comité. Celui-ci a d’autre part accueilli en septembre dernier, jusqu’à présent au titre d’observateur et de conseiller, Adel Salameh, fidèle compagnon du mouvement Emmaüs depuis des décennies et désormais retraité. Il vit depuis longtemps à Genève mais ces dernières années il s’est consacré à la direction de la communauté d’Etagnières.

Le président passe la parole aux deux candidats afin qu’ils se présentent et qu’ils expliquent à l’assemblée leurs motivations.

Les autres membres actuellement en fonction sont disposés à poursuivre leur travail dans le comité. Il s’agit de Jeanne Attarian, Suzanne Porret, Eric Bachmann, Lisette Wuthier, Pierre Kunz.

L’Assemblée est invitée à élire formellement le comité ainsi constitué en leur confiant un mandat d’un an. L’élection à lieu par applaudissements unanimes.

  1. Projets communautaires 2015-2018

Où en est l’Association dans l’avancement de ses projets communautaires ? Qu’a-t-elle accompli ? Qu’ambitionne-t-elle de faire entre aujourd’hui et la fin de 2018 ? Il revient à Lisette Wuthier d’informer l’Assemblée à ce sujet. (cf. annexe)

  1. Relations avec la Fondation Emmaüs et l’ARCE

Avec la Fondation Emmaüs

L’objectif du comité, au cours des cinq dernières années, a été pour l’Association de renouer des relations de qualité avec la Fondation. Depuis 2010 les choses n’ont cessé de s’améliorer et le président indique à l’Assemblée que les deux institutions travaillent désormais dans une parfaite entente sur des projets dont il sera question plus tard dans la soirée.

Il précise que les anciens membres de la Fondation ont cédé leur mandat. Elle est désormais présidée par Me Vincent Bernasconi qui dans le conseil s’est entouré de Steeves Emmenegger, Florian Barro, Marceline Dilonardo et François Passard.

Avec l’ARCE

De ce côté aussi, la situation a évolué très favorablement. En 2014 deux réunions ont permis aux comités respectifs de se rencontrer dans les locaux de l’Association, de faire connaissance et d’aborder en toute franchise les problèmes qui les ont divisés au cours des dernières années. De nouvelles rencontres sont prévues dans le courant de 2015, l’une d’elles s’est d’ailleurs tenue tout récemment à Genève.

L’ARCE est désireuse de voir Emmaüs Genève de réintégrer leur association à des conditions que les parties devront bien sûr encore déterminer. Mais d’ores l’ARCE a indiqué être disposée à céder une surface d’environ 300 m2 du terrain dont elle bénéficie en droit de superficie, surface nécessaire pour la réalisation du projet de construction de logements que nous planifions avec la Fondation.

  1. Avancement des projets immobiliers

Comme cela a déjà été relevé l’an dernier, en vertu de nos statuts et conformément aux vœux de l’Abbé Pierre, l’Association ne peut être propriétaires des biens immobiliers qu’elle occupe ou qu’elle utilise. C’est donc à la Fondation qu’il revient de gérer ces biens, d’en acquérir de nouveaux et de mener les travaux de construction ou de transformation des immeubles qu’elle possède. Il va de soi néanmoins que l’initiateur de tous les projets reste l’Association car, à un titre ou à un autre (utilisation pratique des locaux nouveaux, gain d’image, etc.), c’est bien la Communauté qui en profite.

S’agissant du premier projet, à savoir la transformation du bâtiment sis rue Ancienne 65, c’est plus particulièrement JA, LW et Sam qui s’en occupent. Le projet consiste à réhabiliter l’immeuble afin de le rendre utilisable pour l’Association. Jeanne Attarian prend la parole pour rappeler qu’il appartient à la Fondation et expliquer que l’objectif est d’y créer des chambres avec équipement sanitaire destinées à quelques compagnes et compagnons ainsi qu’à des membres de la famille Emmaüs de passage. Un atelier sera ouvert au rez-de-chaussée destiné à diverses activités. L’enveloppe budgétaire du projet se situe autour de Fr. 700’000.-

En ce qui concerne l’autre projet, celui consistant à construire une quarantaine de logements à caractère social sur la parcelle, appartenant à l’Etat, qui se trouve au bout de celle sur laquelle nous nous trouvons, les choses ont beaucoup avancé.

Eric Bachmann, qui préside la délégation de l’Association au sein du groupe de pilotage mis sur pied par la Fondation, fait le point sur ce projet et sur celui, fort attractif, qui s’est greffé en quelques sortes sur le projet de la construction des logements, à savoir l’installation d’une centrale solaire sur le toit du bâtiment abritant les locaux de vente. Il insiste sur les points suivants :

  • la Fondation a efficacement pris en charge le dossier et a entamé les négociations requises avec d’une part les autorités et d’autres part les voisins qui disposent de servitudes dont il est indispensable de tenir compte dans la conception du projet le projet devisé à environ 14 millions de francs son financement ne devrait pas former un gros problème si d’une part la Fondation peut apporter « dans la corbeille » le droit de superficie que l’Etat est disposé à lui accorder, si d’autre par elle peut compléter son apport par les contributions qu’elle devrait pouvoir obtenir auprès de la Fondation Wilsdorf et de la Loterie Romande, enfin si l’Association peut contribuer au financement de l’opération grâce aux réserves que nous avons commencé de constituer la demande préalable a été déposée et acceptée, celle définitive est en préparation et les travaux devraient commencer en 2017 la centrale solaire envisagée, et dont la construction a été approuvée par l’ARCE propriétaire du bâtiment, est destinée d’une part à faire plaisir à des voisins qui n’apprécient pas l’état optique du toit actuel, d’autre part et surtout à produire de l’électricité celle-ci sera achetée à un prix intéressant par les SIG, ce qui permettra de rentabiliser en une dizaine d’années l’investissement d’environ Fr. 400’000.- consenti elle devrait être opérationnelle dès septembre 2015

11.Divers

Il n’y a pas de divers et au aucune question n’est soulevée. Le président clos l’assemblée et passe la parole à Jean Rousseau qui fait aux participants une description de divers aspects de la vie d’Emmaüs international et des communautés Emmaüs à travers le monde.

La soirée s’achève avec le partage d’une collation.

SP/PK 15 juin 2015

Solaire et caritatif réunis pour des énergies positives, l’inauguration…

La Communauté des Chiffonniers d’Emmaüs Genève inaugurait hier en fin de journée la nouvelle centrale photovoltaïque sise sur le toit de son magasin de Carouge, route de Drize 5.  Un projet inédit en Suisse romande. L’installation produit quelque 197’500 kWh par an. 

Les 1041m2 de toiture du magasin Emmaüs au Rondeau de Carouge arborent un nouvel habillage: 650 panneaux solaires de dernière génération, made in Europe qui plus est. D’une puissance globale de 178 kWc, la nouvelle centrale photovoltaïque a été inaugurée hier en présence, notamment, de M. Antonio Hodgers, Conseiller d’Etat en charge du Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie, de Mme Stéphanie Lammar, Maire de Carouge et de M. Christian Brunier, Directeur général de SIG.

Des bénéfices réinvestis dans des projets caritatifs

«Cette installation produit environ 197’500 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation moyenne de 50 ménages», précise Eric Bachmann de la Communauté des Chiffonniers d’Emmaüs. L’électricité est rachetée par SIG puis réinjectée dans le réseau. «Nous ne consommons pas directement cette énergie sur place, néanmoins la production totale représente 134% de la consommation du bâtiment, ce qui en fait un bâtiment à énergie positive!» L’opération est profitable à la Communauté et lui permet d’investir le bénéfice dans d’autres missions à but caritatif.

Une intégration réussie dans la vieille Ville de Carouge

Mise en service à fin septembre 2015, la centrale, dont le financement a été assuré par le patrimoine d’Emmaüs Genève et les résultats des activités de la Communauté, est l’œuvre de l’entreprise lausannoise Solstis, spécialisée dans ce type de réalisation et leader dans son domaine sous le leitmotiv «Donner au monde l’énergie d’être durable». Frédéric Cizeron, responsable clientèle chez Solstis pour la région genevoise, rappelle que toutes les conditions étaient réunies pour faire de ce projet une réussite: «La situation du bâtiment et son orientation permettent de garantir un fonctionnement optimal de la centrale. Au niveau des matériaux, l’utilisation de panneaux solaires noirs a permis d’embellir la toiture et d’en améliorer l’intégration dans son environnement urbain.» Le projet sera d’ailleurs candidat au Prix solaire Suisse 2016.

Une initiative respectueuse de la philosophie de l’Abbé Pierre

Connu pour son dévouement en faveur des plus démunis, l’Abbé Pierre l’est peut-être moins pour ces prises de position écologiques. Le fondateur de mouvement Emmaüs a pourtant plaidé à plusieurs reprises pour la préservation de l’environnement, comme en témoigne cet extrait tiré d’une de ces publications: «La Terre n’est pas à nous. Cette notion fondamentale est rappelée par les écologistes. En laissant de côté tous les phénomènes parasites, je considère que cette attention nouvelle à l’environnement est un évènement capital pour l’humanité. (…) Le désastre, déjà très engagé, était assuré. Conscients du dommage causé à (…) l’environnement, conscients que nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis, nous devons sans plus tarder trouver les solutions et les mettre en œuvre.»

«De par son orientation développement durable et les ressources qu’il nous permet de dégager en faveur d’autres œuvres sociales, ce projet s’inscrit parfaitement dans la vision de l’Abbé Pierre et répond aux objectifs d’Emmaüs», conclut Eric Bachmann.

antonio lamar

 

 

 

 

 

 

[1] Abbé Pierre, Testament, 1994

Invitation

Vous êtes cordialement invité/ée à l’inauguration officielle de la nouvelle Centrale solaire photovoltaïque installée sur notre magasin sis au Rondeau de Carouge
qui aura lieu le jeudi 28 avril 2016 de 17h30 à 19h00 environ, sur notre site, route de Drize 5, en présence de plusieurs personnalités, notamment du Conseiller d’Etat Monsieur Antonio Hodgers et de la Maire de Carouge Madame Stéphanie Lammar. Nous vous remercions de confirmer votre participation par courriel à maryse.espinosa@emmaus-ge.ch

IMG_3872
DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Stagiaires

stagesDepuis quelques années nous sommes en relation avec l’Hospice Général qui place dans notre Communauté quelques personnes en fin de droit, qui possèdent un permis de résident. Actuellement nous accueillons 16 hommes et femmes qui collaborent à raison de 20 heures par semaine pendant une année. Les buts recherchés sont:

  • –  Permettre au bénéficiaire de sortir de son isolement, de recréer un réseau social, d’avoir du plaisir à exercer une activité et de se sentir utile au sein d’un groupe.
    –  Permettre au bénéficiaire de retrouver des habitudes de travail, de mettre à jour ou d’acquérir des compétences personnelles, de réactiver son curriculum vitae, de découvrir un nouveau domaine d’activité ou de présenter des références récentes.
    –  Permettre à l’Assistante Sociale d’avoir une meilleure connaissance de son bénéficiaire dans un cadre professionnel.
    –  Permettre aux lieux d’accueil de renforcer les équipes en place, de créer des activités complémentaires ou de développer des projets à caractère extraordinaire.

59 ans déjà…

Aujourd’hui il y a 59 ans exactement Tino Deshusses secondé par Georges Chevieux inauguraient ce qui allait devenir la communauté d’Emmaüs Genève à la Queue d’Arve, c’est ainsi que dans de modestes bâtiments, grâce à la poigne de quelques uns Emmaüs a su croître aux premières lueurs du printemps. Signalons en passant que nos deux précurseurs ont œuvrés ensemble jusqu’en 2011. Prés de 60 ans après son ouverture le combat dure toujours et nous tenions à vous remercier en ce jour de fête pour le soutien indéfectible dont vous faites preuve!

images