Emmaüs Cameroun. Communauté de Mom-Dibang

ZmsyzkNhMGD8hewoRZcuc0rP7iwC’est en réunion de travail pendant l’Assemblée Mondiale, que nous avons eu l’opportunité de faire la connaissance de Martin et Madeleine, qui s’occupent de la communauté de Mom-Dibang. Alors que nous évoquions la pauvreté dans nos structures, eux nous ont parlé de la misère qui règne dans leur région. Le Centre de Promotion Sanitaire et Sociale C.P.S.S., qui fait partie du Mouvement Emmaüs International, emploie 10 salariés et quelques employés temporaires, qui travaillent dans la ferme du groupe à Mom-Dibang. Quatre d’entre eux s’occupent du poulailler et de la porcherie et les autres, aidés de la population locale, travaillent sur la palmeraie et se consacrent à la production d’huile de palme. Le C.P.S.S. est à l’origine d’un centre de santé employant une infirmière qui donne des consultations, réalise des premiers soins et des accouchements. En l’absence d’un hôpital public fonctionnel, ce sont les habitants de 27 villages qui se rendent au centre de santé du groupe. Par ailleurs, le C.P.S.S. identifie des orphelins, les scolarise et paie leurs frais d’inscription. Il appuie les écoles des villages par des dons de matériel et des primes aux bons élèves. Enfin, le C.P.S.S. octroie des micro-crédits à des groupes de femmes, s’occupe d’adductions d’eau potable, est partenaire d’une association qui promeut le travail des aveugles et d’une autre, composée de 40 femmes, dont le but est d’éradiquer la faim. L’Association travaille avec les populations marginalisées en milieu rural, dans la grande forêt équatoriale. Les femmes travaillent dans des champs communautaires pour la protection de l’environnement et pour la sécurité alimentaire. L’eau potable est un réel problème pour eux et également pour la centaine d’habitants du village voisin. L’isolement et l’enclavement de la région ainsi que la multitude de moustiques découragent tout le monde. Pas de moyen de communication, pas de route praticable douze mois sur douze. C’est vraiment la misère… A notre demande de connaître ce qui leur serait le plus utile dans un délai assez bref, ils nous répondent : Le plus grand plaisir que vous pourriez nous faire, c’est de venir nous visiter. Nous avons alors compris les sentiments profonds et la dignité de ces personnes qui travaillent dans des conditions ingrates et avons décidé de les aider en leur finançant : – 4 congélateurs – 1 adducteur d’eau qui sera installé dans le village de Ngogngwas, village complètement marginalisé – 1 installation internet pouvant être utilisée par le centre ainsi que par les enfants pour leur éducation. Pour information, le coût de ces 3 actions est de CHF 14’280.—. Si nos finances nous le permettent, nous souhaiterions continuer à les aider en leur fournissant une centrale solaire. Coût environ CHF 33’000.—.

151106_conteneurs_emmaus_international_1

Faire du neuf avec du vieux

imagesLe recyclage est un domaine très vaste, on recyclait déjà bien avant l’Abbé Pierre. Les chiffonniers étaient nombreux, leur dénomination venait du fait de leurs travaux de récupération des ordures à enfouir. Ils fournissaient les industries locales en matières premières ; la récupération des vieux papiers pour l’industrie du papier, des chiffons et des peaux de lapins pour l’industrie du feutre à chapeaux, os et cornes pour l’industrie du bouton, des accessoires et des ornements, etc.

Le projet avant-gardiste de l’Abbé Pierre reste tout à fait actuel et, en 2016, la Communauté des Chiffonniers d’Emmaüs a étendu ses activités dans plusieurs domaines:

  • – récupération des tissus en partenariat avec «Texaid»;
  • – vérification du bon fonctionnement d’électroménager, luminaires, de l’état des meubles, literies, brocantes, vêtements, jouets, bijoux et accessoires. Remise à jour de PC récents, imprimantes, écrans pour ensuite être revendus;
    Patchwork tapis usagés

– tri des métaux : étain-bronze-laiton-cuivre-aluminium-acier-inox-ferraille pour les vendre afin qu’ils retournent dans le circuit des matériaux recyclés ;

– récupération des piles et accumulateurs pour les rediriger vers les usines de recyclage, ainsi que du verre blanc pour sa réutilisation ;

– récolte des cartouches d’encre usagées en partenariat avec un projet de la Croix- Rouge Suisse «Chaque cartouche compte» ou des téléphones usagés pour une action de Terre des Hommes Suisse «Solidarcomm».

Par l’ensemble de nos actions, nous participons aux économies d’énergie et souhaitons agir pour réduire le gaspillage de nos ressources naturelles.

Nos objectifs humains:

  • – Soutenir les personnes désireuses de se retrouver dans le monde actif.
  • – Accompagner les rapports humains dans un objectif commun.
    – Etre une passerelle entre la situation actuelle et le futur en soutenant le vivre ensemble.
  • La suite de ce reportage signé Christian Hebert paraîtra dans le Bulletin, sur notre site web ainsi que sur notre page Facebook en décembre 2016 sous le titre « recyclages et recyclés » 

« On n’est jamais heureux que dans le bonheur qu’on donne. Donner, c’est recevoir. »

Bonjour! C’est la rentrée et au nom de toute l’équipe d’Emmaüs Genève nous vous souhaitons un excellent retour et de bien profiter de cette belle fin d’été!

Avec le retour des vacances pour certains, notez que notre combat pour la solidarité pour tous y compris les plus démunis continu et que vos dons participeront au bien être des Compagnes et Compagnons de la Communauté d’Emmaüs Genève.

Aussi nous vous rappelons qu’Emmaüs bénéficie d’un compte Paypal facilitant votre geste; cliquez sur le lien ci-dessous afin de pouvoir effectuer vos dons en toute sécurité.

Merci!

http://emmaus-ge.ch/donner/images

 

 

 

Assemblée Mondiale

Sans titre

L’Assemblée Mondiale Emmaüs a eu lieu cette année en Italie en présence de 450 délégués venus de 37 pays.

 

 

 

 

Cinq axes de réflexion ont été traités lors d’ateliers/travaux en commun:

-le respect de l’homme et de sa dignité pour lutter contre toute forme de discrimination

-le partage pour réveiller les consciences l’ouverture pour promouvoir l’éducation et

-la culture

-la solidarité pour mieux redistribuer les richesses et réduire les inégalités

– l’accueil inconditionnel pour l’écoute et l’accompagnement

Cet événement a lieu tous les 4 ans et c’est aussi une occasion unique de partager les expériences entre les Communautés qui sont gérées chacune différemment, vu les problèmes politiques, de guerres, de pauvreté, de manque d’eau, de soins, de marchandises à revendre, etc…

C’est également le moment d’élire un nouveau président pour remplacer Jean Rousseau, qui après avoir cumulé 2 mandats, ne pouvait plus, selon les statuts, se représenter. C’est Patrick Atayoun qui a été élu pour une période de 4 ans.

Nous profitons ici de remercier chaleureusement Jean Rousseau pour sa disponibilité, son efficacité et son sens de la fraternité. Il nous a apporté tout au long de ces dernières années son soutien et s’est déplacé chaque fois que nous avions besoin de ses conseils et de sa présence.

Merci cher Jean.

Patrick Atayoun est très connu dans le Mouvement Emmaüs depuis 1992, date à laquelle il est devenu responsable d’une communauté au Bénin. Il a été le chef du projet d’assainissement du lac Nokoué dont nous avons parlé à plusieurs reprises dans nos Bulletins.

A toi cher Patrick nous souhaitons plein succès dans tes nouvelles responsabilités.

INTERVIEW II

Deuxième compagnon interviewé; Alain G., ancien légionnaire,Unknown - copie 55 ans vivant et travaillant à la communauté de Genève depuis 13 ans…

 

 

Quelle était votre profession avant votre entrée à Emmaüs ?

J’ai servis dans l’armée française en tant que légionnaire durant de nombreuses années.

Depuis combien de temps êtes-vous compagnon à Genève et Emmaüs Genève est-elle la seule communauté que vous ayez fréquentée ?

Je suis à Genève depuis 2003, mais avant ça j’ai été itinérant dans différentes Communautés telles que celles de Brest, Bordeaux, Quimper etc. mais jamais au-delà de quelques mois.

Quel est votre fonction au sein d’Emmaüs et quelles ont été les autres le cas échéant ?

Après m’être occupé des réparations du matériel électronique, je m’occupe de de la mise en place du secteur des vêtements ainsi que du conseil et de la vente de ceux-ci.

Avez-vous créé des amitiés à Emmaüs et d’une manière générale avez-vous le sentiment d’un cadre cordial ?

Il règne chez Emmaüs un bon esprit de camaraderie et pas mal de copains originaires du nord de la France tout comme moi pour rigoler…

Quel est votre point de vue sur la vie en communauté ?

Je n’ai pas vraiment d’avis, disons que la vie en communauté comporte des aspects positifs et négatifs.

Quels sont vos projets après Emmaüs et en quoi Emmaüs vous a aidé pour leur réalisation ?

Je n’ai pas de projets actuellement, disons que la Communauté d’Emmaüs de Genève et les activités que j’y mènent me conviennent pour le moment.

BOUTIQUE

Bonjour! Suite à certaines remarques de nos clients nous vous rappelons que les objets mise en vente à la «Boutique» le sont dans notre bâtiment sis au 69 de la rue Ancienne et non dans notre bâtiment principal situé sur la route de Drize 5. Belle semaine à tous!

IMG_5684

INTERVIEW I

Unknown - copieD’ici la fin de l’année 2016 nous vous offrirons à lire l’interview d’une compagne ou d’un compagnon afin le lecteur puisse se rendre compte, au travers d’une série de questions simples ce que la vie en communauté à Emmaüs Genève représente. Jaime, 30 ans, venu d’Espagne, travaillant à la communauté depuis 2 ans sera notre premier interviewé…

Quelle était ta profession avant ton entrée à Emmaüs Genève ?

Magasinier dans l’agro-alimentaire

Depuis combien de temps es-tu compagnon à Genève et Emmaüs Genève est-elle la seule communauté que tu ais fréquentée ?

Je suis compagnon depuis avril 2014 et c’est à l’heure actuelle la seule communauté dans laquelle j’ai travaillé.

Quel est ta fonction au sein d’Emmaüs et quelles ont été les autres le cas échéant ?

Actuellement j’occupe le poste de vendeur dans la section électroménager mais avant j’ai travaillé dans le secteur des meubles puis sur le camion des livraisons et je dois dire que c’est agréable de passer de poste en poste.

As-tu créé des amitiés à Emmaüs et d’une manière générale as-tu le sentiment d’un cadre cordial ?

Oui, j’ai des amis à Emmaüs et j’ai le sentiment que les gens sont cordiaux, mais je n’oublierais jamais les difficultés rencontrés avant mon entrée à la communauté…

Quel est ton point de vue sur la vie en communauté ?

La vie en communauté est quelque chose de spécial. Ce qui est agréable dans cette communauté c’est que l’on arrête pas d’apprendre soit en exerçant notre travail soit dans notre vie sociale et ça c’est très important !

 

 

Nous venons de fêter le passage de notre trois-millième Ami sur la page de notre profil Facebook, merci à vous tous pour votre soutient, la communauté croît grâce à vous tous!!!

https://www.facebook.com/emmaus.ge/

3000

Arrivages exotiques du jour

Un magnifique tapis arménien, superbe état, cousu main [Chf. 1600.-], une tapisserie exceptionnelle venue de Bahrain [Chf. 3000.-], une porte de grange dogon (Mali) [100.-] et pour se rapprocher de nos latitudes, une splendide armoire provençale chargée d’odeurs de lavande, [Chf. 800.-], tout ces objets sont disponibles dès aujourd’hui dans notre boutique rue de Carouge!
 IMG_5226 IMG_5228 IMG_5231 IMG_5232