Laurent Desmard, nouveau président de la Fondation Abbé Pierre

Né en 1951, Laurent Desmard intègre Emmaüs en tant que volontaire à la communauté de Brest le 1er février 1974. C’est en janvier 1977 qu’il devient responsable de la communauté Emmaüs de Peltre (en Moselle), puis de celle de Bougival (Yvelines) en 1981. En 1989, il est nommé responsable du secrétariat international d’Emmaüs. Il fut pendant 8 ans et jusqu’à la mort de l’abbé Pierre en 2007 son dernier secrétaire particulier. À partir de 2007 il devient chargé de mission pour la promotion de la mémoire du mouvement Emmaüs et prend sa retraite en 2012. De 2004 à 2017, il était membre du Conseil d’administration de la Fondation en tant que secrétaire. Le mardi 16 mai 2017, Laurent Desmard est élu président de la Fondation Abbé Pierre.

Message de Monsieur Laurent DESMARD

La Fondation Abbé Pierre était une des grandes fiertés de l’Abbé. C’est donc avec beaucoup d’humilité que j’en ai accepté la présidence. Mais en même temps, c’est avec beaucoup de détermination que je me suis engagé à conduire ce combat pour les plus mal logés, combat que l’abbé n’a cessé de mener toute sa vie. Le logement est indispensable au développement des individus. La vie sans le logement est une galère éprouvante à ceux qui la vivent. La rareté des logements entraîne des coûts insurmontables pour les plus pauvres d’entre nous et ce qui leur reste pour vivre est catastrophique.

La Fondation Abbé Pierre, grâce à ses donateurs, lutte contre ces injustices depuis son origine. Elle le fait en deux axes forts : l’appui direct aux associations de terrain, qui aident les mal logés ou qui construisent du logement pour les plus pauvres; un discours argumenté et autorisé pour dénoncer les manques des politiques publiques et les abus de logeurs peu scrupuleux. Ce discours libre n’est possible que par nos donateurs. En effet si nos financements venaient de l’Etat, nous n’aurions probablement pas cette liberté de ton si nécessaire à ce combat.

C’est ce combat qu’à la suite de l’abbé, je suis fier de mener. Je pense souvent à lui et à ce qu’il me disait avant de mourir. « Est-ce que tu te rends compte de la chance qu’on a de pouvoir aider les autres?»

Laurent Desmard